Burkina Faso’s Commune of Bobo Dioulasso Creates First Local Family Planning Budget

Health workers at the ready in Burkina Faso

The Commune of Bobo Dioulasso adopted its first budget allocation for family planning services on March 10, 2015. The allocation of 1,000,000 FCFA (USD 2,000) will be included in Bobo Dioulasso’s Communal Development Plan 2014-2015.

The new budget actualizes a commitment made by the commune’s former mayor, following advocacy from AFP partner Equilibres & Populations (EquiPop) in October 2014. The President of the special delegation authority, which now chairs Bobo Dioulasso, followed through on this commitment.

AFP partner Futures Group West Africa provided technical assistance for several advocacy meetings with the former mayor, which helped convince him of the urgency for family planning services.

The Commune of Bobo Dioulasso, like other cities in Burkina Faso, is marked by unwanted teenage pregnancies, unsafe and illegal abortions, and infanticide. Allocating local resources by communal government authorities implies strong commitment, which is necessary to address these issues and Burkina Faso’s low contraceptive prevalence rate (15%).

This advocacy win is an encouraging sign that the gains made through EquiPop’s advocacy to mayors last October were not lost, after the political title of mayor was dissolved following a national coup d’état.

EquiPop is currently working with the commune’s authorities to define strategies to distribute funds allocated to its two health districts in line with needs and expenditure tracking mechanisms. In coming days, AFP will participate in developing action plans for the health districts under the coordination of the Director of Health Action and the Chairman of the Special Delegation of the Commune of Bobo Dioulasso.

 


 

Nouveau Gain Rapide: CREATION DE BUDGETAIRE  PF PAR LA COMMUNE DE BOBO

Engagement confirmé de la commune de Bobo Dioulasso  à améliorer l’accessibilité des populations aux services de PF

 

La commune de Bobo Dioulasso en  sa session ordinaire du 10 Mars 2015 présidée par le président de la délégation spéciale, a adopté une budgétaire d’un montant de 1 000 000 FCFA ($2000 USD) pour les services de PF inscrite dans son plan d’action 2014-2015. La création de cette ligne budgétaire vient concrétiser l’engagement pris par l’ancien maire de la commune de Bobo Dioulasso en octobre 2014  à prendre la PF dans le plan communal de developpement, cela à la suite du  plaidoyer mené auprès de lui par l’ONG Equilibres & Populations.

En effet, le contexte du Burkina est marqué  par une faible prévalence contraceptive (15%) et d’importants besoins non satisfaits (24%), ce qui a amené les autorités nationales à prendre des engagements en vue d’améliorer les conditions d’accès des populations aux services de PF (EDS 2010). Pour ce faire, la participation des autorités communales est fortement  attendue.

Ainsi, avec l’appui  financier du projet AFP et l’assistance de Futures Group/AFP plusieurs rencontres de plaidoyer ont été réalisé auprès de l’ancien maire de la commune de Bobo Dioulasso ce qui a permis  de le convaincre de la nécessité et l’urgence d’agir en faveur de la PF. La  commune  de Bobo Dioulasso  à l’image des autres communes du Burkina vit au rythme des grossesses précoces non désirées des élèves  obstacle à leur instruction, aux avortements clandestins, les infanticides, les grossesses rapprochées chez les femmes en union avec les risques élevés de décès maternels  et infantiles. Ainsi, la création de cette ligne budgétaire par les  autorités de la commune de Bobo, reste un engagement fort  qui viendra contribuer à améliorer les conditions d’accès des populations aux services de PF, pour la réduction de la mortalité maternelle et infantile.

Ce gain de plaidoyer est un signe encourageant qui démontre que les gains acquis par EquiPop à travers son plaidoyer auprès des maires en octobre dernier ne sont pas perdus, malgré la dissolution du pouvoir des maires après les coup d'état national.

Equilibres & Populations travaille actuellement avec la commune de Bobo Dioulasso à définir les stratégies de répartition des fonds alloués  aux deux districts sanitaires  qu’elle compte en fonction des besoins ainsi que des mécanismes de suivi des dépenses pour  une meilleure utilisation des fonds alloués.

Source: 
Photo courtesy of Flickr Creative Commons by Gates Foundation

Stay Connected

Facebook RSS Feed