AFP Selects Equilibres et Populations to Coordinate Advocacy Efforts in Burkina Faso (Eng/Fr)

Équilibres & Populations (EquiPop) has been selected to coordinate Advance Family Planning's (AFP's) advocacy efforts in Burkina Faso. A non-profit organization with more than two decades’ experience in improving sexual and reproductive health for girls and women, EquiPop plays a leadership role in the country’s Technical Group for Reproductive Health and has strong relationships with the government and other key stakeholders.

EquiPop will work with AFP, Futures Group, and other stakeholders in Burkina Faso to identify and address advocacy priorities including to:

  1. Allow certified nurses and auxiliary/certified midwives to provide long-term contraceptive methods (implants and IUDs);
  2. Permit community extension workers to prescribe oral contraceptives and administer injectables;
  3. Integrate family planning in the Communal Development Plans of urban communes (Ouagadougou, Bobo Dioulasso) and their districts and mobilize resources for family planning in these two communes.

“Burkina Faso has developed an ambitious roadmap to expand family planning,” said Rodrigue Ngouana, Head of the Representative Office of EquiPop in West Africa. “However, these ambitions will not be achieved if policies and plans are not acted upon to guarantee universal access to reproductive health services for everyone. That’s what AFP’s support will enable us to do.”

AFP Executive Director Beth Fredrick adds, “EquiPop is well positioned to mobilize support among government, health care providers and civil society—both in Burkina Faso and regionally. Their leadership and expertise are certain to accelerate progress for women and couples who want and need family planning.”

Building on the Ouagadougou Declaration and FP2020 Commitment

Burkina Faso is at a critical stage in its family planning efforts. Contraceptive prevalence, or the percentage of women of reproductive age who are using or whose partner is using a contraceptive method, is 15%. Although high compared to other countries in Francophone West Africa, this rate is low in a global context. Correspondingly, unmet need for family planning is high. One in four women want to space their next birth or stop childbearing entirely, but are not using contraception. In addition, the country has a large, young population approaching reproductive age: nearly half of its population is under the age of 16.

In February 2011, the country demonstrated its leadership in family planning by hosting the “Population, Development, and Family Planning in West Africa: An Urgency for Action” conference. This conference led to the Ouagadougou Declaration, in which nine Francophone West African countries (Benin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinea, Mali, Mauritania, Niger, Senegal and Togo) outlined action plans and committed to 1) integrate family planning into national plans and strategies for economic growth and poverty reduction and 2) monitor progress toward the goal of reducing maternal mortality and unmet family planning needs by 25% by 2015. Burkina Faso is one of six Ouagadougou Partnership countries to have finalized its National Plan to Reposition Family Planning 2013-2015.

With AFP support, EquiPop will collaborate with other organizations and the government to accelerate the objectives of the Ouagadougou Declaration as well as the Family Planning 2020 commitment made by First Lady Chantal Compaoré of Burkina Faso at the London Summit on Family Planning in July 2012, which aligns with the Declaration.

About EquiPop

Équilibres & Populations was established in France in 1993 by medical doctors and journalists a year before the International Conference on Population and Development in Cairo. The organization works towards the improvement of women’s social status and living conditions, which are a crucial lever of fair and sustainable development. EquiPop opened a sub-regional office in Ouagadougou, Burkina Faso, in 2008 to focus on the needs of women in West Africa. EquiPop action is threefold, and all three components are complementary:

  • Sparking change: together with local partners, EquiPop works at the very heart of the communities to advance the cause of women and girls.
  • Mobilizing leaders: since it was created, EquiPop has informed decisionmakers, encouraged them to take action, and monitored follow-up to their pledges.
  • Empowering partners and stakeholders in strengthening their leadership capacity.

AFP sélectionne Équilibres & Populations pour coordonner ses efforts de plaidoyer au Burkina Faso

Advance Family Planning (AFP) a désigné Équilibres & Populations (EquiPop) pour coordonner ses efforts de plaidoyer au Burkina Faso. Organisation à but non lucratif avec plus de deux décennies d’expérience dans l’amélioration de la santé sexuelle et reproductive des jeunes filles et des femmes, EquiPop joue un rôle de leader en tant que membre du Groupe Technique pour la Santé Reproductive du pays, et entretient des liens solides avec le gouvernement et d’autres acteurs clés.

EquiPop travaillera avec AFP, Futures Group et d’autres acteurs clés au Burkina Faso pour identifier et répondre aux priorités de plaidoyer, à savoir :

  1. Autoriser les infirmiers(ères) certifié(e)s et les accoucheuses auxiliaires/certifiées à administrer les méthodes de longue durée (implants et DIU);
  2. Autoriser les agents et relais communautaires à prescrire la première pilule et administrer des injectables;
  3. Réussir l'intégration de la planification familiale dans les Plans de développement communaux dans les communes urbaines (Ouagadougou, Bobo Dioulasso) et leurs arrondissements, ainsi que l'allocation de ressources pour la planification familiale dans ces deux communes.

« Le Burkina Faso a développé une feuille de route ambitieuse pour étendre la planification familiale dans le pays, » a déclaré Rodrigue Ngouana, Directeur du Bureau Afrique de l’ouest d’EquiPop. « Cependant, ces ambitions ne pourront être réalisées si les politiques et plans gouvernementaux ne sont pas mis en œuvre pour garantir l’accès universel aux services de santé reproductive pour tous. C’est ce que le soutien d’AFP nous permettra de faire. »

Beth Fredrick, Directrice exécutive d’AFP, ajoute : « EquiPop est bien positionnée pour mobiliser le soutien du gouvernement, des prestataires de services de santé et de la société civile –à la fois au Burkina Faso et à l’échelle régionale. Son leadership et expertise permettront sans aucun doute d’accélérer le progrès vers l’accès universel à la planification familiale pour les femmes et les couples désirant ou nécessitant ces services. »

Capitaliser sur la Déclaration de Ouagadougou et l’engagement FP2020

Le Burkina Faso se trouve à un moment critique dans ses efforts de planification familiale. La prévalence contraceptive, ou le pourcentage de femmes en âge de procréer utilisant ou dont le partenaire utilise une méthode contraceptive, est de 15%.

Bien que relativement élevé en comparaison à d’autres pays de l’Afrique de l’ouest francophone, ce taux demeure faible dans le contexte mondial. En ce sens, les besoins non satisfaits de planification familiale au Burkina Faso sont élevés. Une femme sur quatre désire espacer ses grossesses ou ne plus avoir d’enfant, mais n’utilise aucune méthode de contraception. Par ailleurs, le pays comprend une importante population jeune approchant l’âge reproductif : près de la moitié de la population nationale a moins de 16 ans.

En février 2011, le pays a démontré son leadership dans le domaine de la planification familiale en accueillant la conférence « Population, développement et planification familiale en Afrique de l’ouest : L’Urgence d’agir ». Cette conférence a mené à la Déclaration de Ouagadougou, au travers de laquelle neuf pays de l’Afrique de l’ouest francophone (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo) ont défini des plans d’actions et se sont engagés à 1) intégrer la planification familiale dans leurs plans et stratégies nationales pour la croissance économique et la réduction de la pauvreté, et 2) assurer le suivi des avancées vers l’objectif de réduire de 25% la mortalité infantile et les besoins non satisfaits en planification familiale avant 2015. Le Burkina Faso compte parmi les six pays de la Coalition de Ouagadougou, qui a finalisé son Plan national pour le repositionnement de la planification familiale 2013-2015.

Avec le soutien de l’initiative AFP, EquiPop collaborera avec d’autres organisations et avec le gouvernement pour accélérer l’accomplissement des objectifs de la Déclaration de Ouagadougou et de l’engagement Planification Familiale 2020 (FP2020) pris par la Première dame du Burkina Faso, Chantal Compaoré, lors du Sommet de Londres pour la planification familiale en juillet 2012.

À propos d’EquiPop

Équilibres & Populations a été fondée en France en 1993 par des médecins et des journalistes, un an avant la Conférence internationale sur la population et le développement tenue au Caire. L’organisation travaille pour l’amélioration du statut social et des conditions de vie des femmes, leviers significatifs du développement durable et équitable. EquiPop a ouvert un bureau sub-régional à Ouagadougou en 2008 pour se concentrer sur les besoins des femmes en Afrique de l’ouest. L’action d’EquiPop est motivée par trois grands objectifs, tous complémentaires :

  • Déclencher le changement: avec ses partenaires locaux, Equilibres & Populations travaille au cœur des communautés pour faire avancer la cause des femmes et des jeunes filles.
  • Mobiliser les leaders: dès sa création, Equilibres & Populations a informé les décideurs en les encourageant à prendre certaines mesures, et a suivi et évalué ses propres efforts de plaidoyer.
  • Rendre autonomes les partenaires et autres acteurs clés locaux en augmentant leurs capacités et leur leadership.

Stay Connected

Facebook RSS Feed