Étude de Cas: Le plus grand assureur de santé privé de Tanzanie couvre la planification familiale

La Tanzanie conçoit la couverture sanitaire universelle comme un objectif pour tous ses citoyens, mais comme dans de nombreux pays, cette vision a du mal à se mettre en œuvre. Immédiatement après son indépendance en 1961, la Tanzanie a institué une politique de soins gratuits. Mais au début des années 1990, le pays a commencé à faire payer aux utilisateurs de nombreux services de santé, avec certaines exemptions pour les plus pauvres. Des données récentes suggèrent que ces exemptions sont insuffisantes, et que les coûts de santé qui en résultent, devant être payés de la poche des usagers, créent un fardeau financier important pour les ménages.

Les dépenses personnelles constituent 23% de toutes les dépenses de santé dans le pays, selon la Banque mondiale1 , et représentent 2% des revenus de la population en moyenne2 . Même dans le cas de certains éléments estimés gratuits au sein du gouvernement — tels que les produits contraceptifs — des dépenses personnelles sont souvent associées aux consultations, et dans certains cas, aux interventions médicales. 

AttachmentSize
AFP_Brief_Tanzania2016_FR.pdf4.83 MB

Stay Connected

Facebook RSS Feed